Les jeunes de Kartagene se lancent dans l’endurance

Les jeunes de Kartagene se lancent dans l’endurance

📁 Non classé 🕔29.mai 2018
Les jeunes de Kartagene se lancent dans l’endurance

Véritable révélation de la 1re épreuve du Championnat de France d’Endurance, l’équipage Wintec Kartagene engagé en GP3 a réussi à atteindre la 7e position du classement général des 6 Heures du Mans. Une performance remarquable pour les plus jeunes pilotes du plateau, débutant dans la discipline face aux experts des catégories GP1 et GP2. L’Endurance deviendrait-elle le nouveau lieu de la formation des jeunes pilotes ? Voici ce qu’en pense Marc Berteaux, cheville ouvrière de Kartagene.

« Je me souviens qu’à mon époque, tous les pilotes inter venaient en Endurance. C’est d’abord une discipline qui permet de rouler beaucoup pour un coût raisonnable, chose rare de nos jours. Mais il y a bien d’autres avantages pour les pilotes de vitesse. On y apprend l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités, ce qui est toujours une bonne chose pour le développement de la personnalité. Il faut également cultiver ses facultés d’adaptation puisqu’on récupère à chaque relais une machine qui a déjà pas mal roulé. Pas question de se plaindre de l’usure des pneus ou des freins, de petites imperfections de réglage. Il faut s’adapter à des conditions pas forcément idéales et se battre avec ce que l’on a. En plus, il n’y a pas de meilleure école pour apprendre à doubler. Et puis l’Endurance bénéficie de l’aura des 24 Heures Karting, un objectif qui a tout de suite fait briller le regard des jeunes ! »

Pilotes du Programme Kartagene, Mathis Poulet, Pierre-François Duriani et Lukas Papin se sont donc lancés avec enthousiasme dans ce nouveau challenge, la participation au Championnat de France étant vue comme une préparation pour les 24 H. La partie technique a été confiée à Wintec, l’équipe très expérimentée de Rodolphe Bernard. Pour le moteur, le choix d’un Vortex OK-Junior s’imposait pour rentrer dans la catégorie GP3 avec un panachage convaincant entre fiabilité et performance.

Lors des 6 Heures du Mans, les conditions d’adhérence variables leur ont compliqué la tâche alors qu’ils découvraient la discipline. Ils ont pourtant faire preuve d’une grande régularité, respectant à la lettre les consignes et ne commettant aucune erreur. Au bout de leurs efforts méritoires, une 7e place au classement général sur 22 équipages participants leur apporté beaucoup de satisfaction et l’envie de faire mieux dès la prochaine épreuve qu’ils attendent avec impatience.

« C’est déjà un très bon départ et je suis persuadé qu’ils peuvent encore faire mieux. Nous allons travailler dans ce sens », poursuivait Marc Berteaux. « C’est aussi une belle réussite pour Kartagene qui a pu leur apporter une bonne part du budget grâce à ses partenaires afin de réduire l’investissement des pilotes. Ils étaient très contents de leur première expérience et cela a été très bénéfique. »

Info Kartcom

Share this article with friends